ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 10/4 - 2016  - pp.220-222  - doi:10.1007/s12157-016-0679-z
TITRE
Pancréatite aiguë secondaire à la 6-mercaptopurine : à propos d’un cas

TITLE
Acute Pancreatitis Secondary to 6-Mercaptopurine: a Case Report

RÉSUMÉ

Les patients porteurs de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin semblent être à risque de pancréatite aiguë (PA) ou chronique. Cette complication peut s’intégrer dans le cadre des manifestations extra-intestinales de ces pathologies, mais dans la plupart des cas décrits, elle survient suite à un traitement immunosuppresseur (azathioprine/6-mercaptopurine [6MP]).

Une patiente âgée de 44 ans, souffrant d’une rectocolite hémorragique révélée par une poussée minime selon le score de Truelove et Witts, était traitée par mésalazine par voie orale avec une bonne évolution pendant deux ans. Elle était admise suite à une seconde poussée jugée sévère (pancolite). La rémission était obtenue grâce à la corticothérapie IV pendant cinq jours puis le relais par voie orale. Pour maintenir la rémission, la 6MP était administrée à la dose de 1,5 mg/kg par jour après un bilan préimmunosuppresseur normal. L’évolution était marquée par la survenue à la troisième semaine du traitement d’une PA, classée stade C de Balthazar sur le scanner abdominal, sans signe de gravité biologique. La patiente était traitée symptomatiquement avec arrêt immédiat de la 6MP. L’évolution était favorable.

La prévalence de la PA au cours des maladies inflammatoires chroniques intestinales est variable. L’origine médicamenteuse, notamment la 6MP et l’azathioprine, en est la cause principale. La survenue de cette complication impose l’arrêt définitif de ce traitement et son remplacement par une alternative thérapeutique.



ABSTRACT

Patients with inflammatory bowel diseases appear to be at risk of acute or chronic pancreatitis. This complication can be integrated as part of the extra-intestinal manifestations of these diseases, but in most of the reported cases, it occurs due to immunosuppressive therapy (azathioprine/6-mercaptopurine).

A 44-year-old female patient with ulcerative colitis as revealed by a mild episode according to the score of Truelove and Witts was treated successfully with mesalazine orally for 2 years. After having suffered from a second episode considered as severe (pancolitis), remission was achieved with corticosteroids for 5 days intravenously and then orally. To maintain remission, 6-mercaptopurine was started at a dose of 1.5 mg/kg/day after a normal pre-immunosuppressive work-up. The evaluation was complicated in the third week of the treatment by acute pancreatitis and classified Balthazar C on the abdominal CT scan, with no signs of biological severity. The patient was treated symptomatically, and 6-mercaptopurine was discontinued. The patient recovered uneventfully.

The prevalence of acute pancreatitis in inflammatory bowel disease remains variable. Drugs used, including 6-mercaptopurine and azathioprine, are the main cause of disease. The occurrence of this complication should lead to definitive discontinuation of the drugs.



AUTEUR(S)
I. EDDOUKANI, S. OUBAHA, Z. SAMLANI, K. KRATI

MOTS-CLÉS
Pancréatite aiguë, 6-mercaptopurine, Maladies inflammatoires chroniques intestinales

KEYWORDS
Acute pancreatitis, 6-Mercaptopurine, Inflammatory bowel disease

BIBLIOGRAPHIE
jahg.revuesonline.com/revues/54/10.1007/s12157-016-0679-z.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (232 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier