ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 10/3 - 2016  - pp.125-128  - doi:10.1007/s12157-016-0660-x
TITRE
Expérience de l’utilisation de la poudre Hémospray dans la prise en charge des hémorragies digestives sévères dans un centre hospitalier général

TITLE
Experience in the use of the powder in the Hémospray® in the management of severe gastrointestinal bleeding in the general hospital

RÉSUMÉ

Les hémorragies digestives constituent une urgence médico chirurgicale qui peut mettre en jeu rapidement le pronostic vital ; en l’absence d’une prise en charge rapide et efficace. L’avènement de la poudre hémostastique (Hémospray® COOK) est une nouvelle méthode simple, efficace, universelle et sans danger pour répondre à certains défis posés par les techniques endoscopiques hémostatiques actuelles. Le but de notre travail est d’évaluer l’efficacité de la poudre Hémospray® dans le traitement des hémorragies digestives hautes et basses.

Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive de septembre 2013 à septembre 2015 ; portant sur 10 patients présentant une hémorragie digestive haute ou basse. Ont été inclus tous les patients ayant bénéficiés d’un traitement hémostatique par la poudre Hémospray® en première ligne ou après échec des autres méthodes classiques d’hémostase endoscopique. Tous les patients ayant une hémorragie digestive haute par rupture de varices œsophagiennes ont été exclus. Les données démographiques ; cliniques biologiques et endoscopiques ont été collectées à partir des dossiers et des registres d’endoscopie du service.

L’âge moyen des patients était de 71,2 ± 17,2 ans. Une prédominance masculine était observé : (8H/2F). Les indications étaient les hémorragies digestives extériorisées sous forme d’hématémèse (n=4) ; hématémèse et mélénas (n=5) et de rectorragie (1 cas). Sur le plan biologique le taux moyen d’hémoglobine était de 8,2 ± 1,8 g/dl, le taux moyen des plaquettes était de 231,7 ± 70,7 G/L, le taux de prothrombine (TP) moyen était de 84,8 ± 5,5%. Tous les patients ont été transfusés avant l’application d’Hémospray® ; le nombre moyen de culots globulaires reçu était de 6,6 ± 2,9 CG ; des transfusions de culots plaquettaires étaient faites chez quelques-uns, ainsi que des transfusions de PFC avec un nombre moyen de 4,5 ± 3. Le bilan endoscopique avait retrouvé des ulcères bulbaires (n= 4) ; des hémorragies d’origine tumorale (n=3), avec 1 cas d’ulcère au niveau de l’anastomose gastro-jéjunale, 1cas d’œsophagite ulcéreuse stade D de Los Angeles et un cas de rectite radique. Trois patients avaient eu d’autres gestes d’hémostase antérieure à l’usage d’hémospray lors des premières endoscopies, notamment la pose de clips dans 2 cas et l’injection de sérum adrénaliné chez un patient. L’Hémospray® a été utilisé comme seul traitement hémostatique le jour du dernier examen endoscopique chez 4 patients, il a été associé à l’injection de sérum adrénaliné chez 6 patients. L’hémostase était immédiate dans tous les cas. Il y a un seul cas de récidive hémorragique au bout de 48 heures dans notre série. L’évolution a été favorable chez tous nos patients avec absence de récidive hémorragique à J7 et J30.

La poudre hémostatique Hémospray® semble être une méthode efficace d’hémostase endoscopique pour les hémorragies digestives hautes non variqueuses (ulcère hémorragique ou tumorale) et les hémorragies basses comme la rectite radique. L’hémostase a été efficace chez tous les patients sans récidive au-delà d’une semaine. Le principal avantage de cette méthode réside dans sa facilité d’application et son innocuité.



ABSTRACT

Upper gastrointestinal bleeding is a medical surgical emergency that can rapidly be life-threatening; in the absence of a timely and effective care. The advent of hémostastic powder (Hémospray® COOK) is a new simple, efficient, universal and safe to meet certain challenges posed by current endoscopic hemostatic techniques. The aim of our study was to evaluate the effectiveness of Hémospray® powder in the treatment of upper and lower gastrointestinal bleeding.

This is a descriptive retrospective study from September 2013 to September 2015; involving 10 patients with high or low gastrointestinal bleeding. Were included all patients benefiting from treatment with a hemostatic powder Hémospray® first or after failure of other conventional endoscopic hemostasis methods. All patients with upper gastrointestinal bleeding from ruptured esophageal varices were excluded. Demographics, biological and endoscopic data were collected from records and endoscopy service registers.

The mean age of patients was 71.2 ± 17.2 years. A male predominance was observed (8H / 2F). The indications were gastrointestinal bleeding externalized in the form of hematemesis (4 cases); hematemesis and melena (5 cases) and rectal bleeding (1 case). Biologically the average hemoglobin level was 8.2 ± 1.8 g / dl, the mean platelet count was 231.7 ± 70.7 G / L, prothrombin time (PT) was average 84.8 ± 5.5%. All patients were transfused before applying Hémospray®; the average number of received red cells units was 6.6 ± 2.9 GC; platelet transfusions base was made in some cases and PFC transfusions with a mean number of 4.5 ± 3. The endoscopic diagnosis were : bulbar ulcers (4 cases); tumor-induced hemorrhage (3 cases) with 1 ulcer cases at the gastro jejunal anastomosis, 1 case of Los Angeles ulcerative esophagitis Step D and a case of radiation proctitis. Three patients had other hemostatic procedures prior to the use of hémospray during the first endoscopy, clips in two cases and injection of adrenaline in one case. The Hémospray® was used as haemostatic treatment alone on the Day of endoscopic examination in 4 patients; it was associated with serum adrenaline injection in 6 patients. Hemostasis was immediate in all cases. There was one case of rebleeding after 48 hours in our series. The outcome was favorable in all our patients with no recurrent bleeding at 7th day and 30th day.

Hémospray® hemostatic powder seems to be an effective method of endoscopic hemostasis for non-variceal upper gastrointestinal bleeding (hemorrhagic tumor or ulcer) and low bleeding such as radiation proctitis. Hemostasis was effective in all patients without recurrence beyond a week. The main advantage of this method lies in its ease of application and its harmlessness.



AUTEUR(S)
M. SOKPON, A. TATA, M. BERNASCONI, M. MASMOUDI, S. MAYDANICK, H. SALOUM, M. PRIETO, C. LOCHER

MOTS-CLÉS
Hémospray®, Hémorragies digestives, Sévères

KEYWORDS
Hemospray®, Digestive haemorrhage, Severe

BIBLIOGRAPHIE
jahg.revuesonline.com/revues/54/10.1007/s12157-016-0660-x.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (280 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier