ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 8/2 - 2014  - pp.55-60  - doi:10.1007/s12157-014-0516-1
TITRE
Entéropathies exsudatives : à propos de cinq observations et revue de la littérature

TITLE
Protein-losing enteropathy: a report of 5 cases and review of the litterature

RÉSUMÉ

L’entéropathie exsudative (EE) est une entité rare dont les étiologies sont multiples. Le diagnostic positif est confirmé par la mesure de la clairance fécale de l’alpha1-antitrypsine dans le plasma. A travers ce travail, nous décrirons le profil clinique, les moyens diagnostiques, les modalités thérapeutiques des EE.

Notre étude est rétrospective concernant 5 cas d’EE colligés dans le service de médecine interne du CHU Hédi Chaker de Sfax durant une période de 16 ans (1996–2012).

Il s’agit de 5 femmes âgées en moyenne de 44,8 ans (extrêmes de 25 à 70 ans). La symptomatologie clinique initialement évocatrice était des oedèmes des membres inférieurs dans 3 cas, un syndrome oedémato-ascitique chez une patiente alors que l’EE était de découverte fortuite chez une autre. Il n’y avait pas de manifestations digestives dans tous les cas. Sur le plan biologique, une hypoprotidémie et une hypoalbuminémie étaient trouvées chez toutes les patientes, une hypogammaglobulinémie dans 3 cas, une lymphopénie dans 3 cas. Une hypocalcémie était présente chez une patiente, par ailleurs, il n’y avait pas de stigmates de malabsorption digestive chez les autres. La fonction rénale était correcte avec protéinurie de 24 h négative dans tous les cas. L’EE était retenue par l’élévation de la clairance de l’alpha-1-antitrypsine chez toutes les patientes. L’enquête étiologique a révélé un lupus érythémateux systémique (LES) dans un cas, une lymphangiectasie duodénale associée à une iléite ulcéreuse non spécifique dans un autre. Une maladie coeliaque était fortement probable chez une patiente, une origine médicamenteuse a été incriminée chez une autre (Magnésium hydroxyde). Par ailleurs, l’enquête étiologique était négative chez la cinquième patiente. Sur le plan thérapeutique, toutes les patientes ont reçu un régime hyperprotidique. Trois d’entre elles ont bénéficié d’un traitement de l’étiologie en cause. L’évolution était favorable chez quatre patientes avec résolution des oedèmes et correction des anomalies biologiques.

L’entéropathie exsudative est une entité clinicobiologique dont l’étiologie peut être digestive ou extradigestive. Les mesures diététiques sont toujours indiquées associées au mieux au traitement du mécanisme causal.



ABSTRACT

Protein-losing enteropathy (PLE) is a rare entity with multiple etiologies. The diagnosis is confirmed by the elevation of faecal alpha-1-antitrypsin clearance. We report five cases of PLE and review the clinical characteristics and prognosis factors.

We retrospectively reviewed the medical report of 5 patients with PLE seen at the Department of internal Medicine between Hedi Cheker Hospital between 1996 and 2012.

Five women with a mean age of 44.8 years (25–70 years) were studied. The initially suggestive clinical symtomatology was lower edema was in 3 cases, ascites in a patient while EE was discovered incidentally in another case. There were no gastrointestinal symptoms in all cases. Biologically, hypoproteinemia with hypoalbuminemia was found in all patients, hypogammaglobulinemia in 3 patients and lymphopenia in 3 cases. Hypocalcemia was present in one case, moreover, there was no digestive malabsorption in others cases. Renal function was normal without proteinuria in all cases. PLE was confirmed by the elevation of the clearance of alpha -1-antitrypsin in all patients. The investigations revealed systemic lupus erythematosus (SLE) in one case, a duodenal lymphangiectasia associated with non specific ulcerative ileitis in another. Celiac disease was highly likely in a patient, an iatrogenic origin was implicated in another (magnesium hydroxide). However, no cause was found in the fifth patient. All patients received a high-protein diet with specific treatment in three cases. The outcome was good in four patients with resolution of edema and correction of laboratory abnormalities.

PLE is a rare entity with digestive or nondigestive causes. Dietary measurement is generally indicated associated with the treatments of the more common causes.



AUTEUR(S)
S. El AOUD, F. FRIKHA, M. SNOUSSI, R. BEN SALAH, Z. BAHLOUL

MOTS-CLÉS
Entéropathie exsudative, Hypoalbuminémie, Alpha1-antitrypsine

KEYWORDS
Protein-losing enteropathy, Hypoalbuminemia, Alpha-1-antitrypsin

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (115 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier