ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 8/1 - 2014  - pp.16-19  - doi:10.1007/s12157-014-0506-3
TITRE
Virus de l’hépatite C : étude des génotypes au Congo (Brazzaville)

TITLE
Hepatitis C: study of the genotypes in Congo (Brazzaville)

RÉSUMÉ

Identifier les génotypes du virus de l’hépatite C (VHC) au Congo.

Il s’est agi d’une étude transversale et descriptive réalisée dans les centres de transfusions sanguine des deux grandes villes du Congo (Brazzaville et Pointe-Noire) durant une période de 7 mois. Elle a concerné les donneurs de sang réguliers et occasionnels consentants de plus de 18 ans. Le génotypage a été réalisé par séquençage de la région NS5B au laboratoire de virologie UMR 190 de Médecine de Marseille 2.

En 7 mois, 17351 donneurs de sang étaient prélevés. La sérologie du VHC était positive dans 721 cas, soit une fréquence relative de 4,2%. La fréquence relative était de 4,1% à Brazzaville et de 4,3% à Pointe-Noire.

Parmi les 721 séropositifs au VHC, 74 patients ont été inclus, soit 59 hommes (79,3%) et 15 femmes (20,7%). L’âge moyen était de 31,5±7,6 ans, avec des extrêmes allant de 18 à 52 ans. Le tatouage était le facteur de risque le plus fréquent (44,6%) suivi de la transfusion sanguine (36,6%). Parmi les 74 séropositifs, 17 étaient positifs à la PCR, soit 23% dont 16 du génotype 4 et 1 du génotype 2. La majorité des patients infectés par le génotype 4 étaient tatoués (76,5%). L’unique patient infecté par le génotype 2 avait reçu une transfusion sanguine.

La connaissance des génotypes est nécessaire pour la prise en charge des porteurs chroniques de VHC. Au Congo, il y a une prédominance du génotype 4.



ABSTRACT

To identify the genotypes of hepatitis C virus (HCV) in Congo

It came with a transverse and descriptive study in blood transfusion centers in two major cities of the Congo (Brazzaville and Pointe-Noire) for a period of 7 months. It concerned regular blood donors and occasional consenting over 18 years, Genotyping was performed by sequencing the NS5B region at the virology laboratory UMR 190 Medical Marseille 2.

In seven months, 17351 blood donors were collected. The serology of hepatitis C virus (HCV) was positive in 721 cases, a relative frequency of 4.2%. The relative frequency was 4.1% in Brazzaville and 4.3% in Pointe-Noire.

Among the 721 HCV positive, 74 patients were included, 59 men (79.3%) and 15 women (20.7%). The average age was 31.5±7.6 years, with extremes ranging from 18 to 52 years. The tattoo was the factor most common risk (44.6%) followed by transfusion risk (36.6%). Of the 74 HIV-positive, 17 were positive by PCR, or 22.97%, including 16 of genotype and 1 genotype 2. The majority of genotype 4 patients were tattooed (76.5%). The only infected with genotype 2 subject had received a blood transfusion.

Knowledge of genotypes is necessary for the management of chronic HCV carriers. In the Congo, there is a predominance of genotype 4.



AUTEUR(S)
B.I. ATIPO-IBARA, J. MIMESSE, A. BOKILO-DZIA, DEBY-GASSAYE, C. AHOUI-APENDI, F. BOSSALI, R.S. NGAMI, J.R. IBARA

MOTS-CLÉS
VHC, Génotypes, Congo

KEYWORDS
HCV, Genotypes, Congo

LANGUE DE L'ARTICLE
Allemand

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (95 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier