ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 7/4 - 2013  - pp.165-175  - doi:10.1007/s12157-013-0475-y
TITRE
Récidive postopératoire de la maladie de Crohn: facteurs prédictifs et traitement médical d’entretien

TITLE
Postoperative recurrence of Crohn’s disease: predictive factors and medical care

RÉSUMÉ

La majorité des malades atteints d’une maladie de Crohn (MC) nécessitent le recours à un traitement chirurgical à un moment donné de leur évolution. Cependant, la récidive de la maladie est la règle. Certains facteurs peuvent influencer le temps de récurrence, ainsi que la sévérité des symptômes. La connaissance de ce risque de récidive justifie le concept d’être économe en termes de résection intestinale et de discuter après la chirurgie un traitement prophylactique des rechutes. Le but de cette revue est de faire le point sur les facteurs de risque de récidive postopératoire de la MC et les thérapeutiques prophylactiques de la récidive. Les facteurs favorisant la récidive postopératoire de la MC ont fait l’objet de nombreux travaux, mais les études contrôlées sont très rares et les résultats sont parfois contradictoires. La question principale est de savoir comment prévenir la récidive postopératoire ? À côté du rôle prouvé du tabac dont l’arrêt devrait être impératif, différents médicaments: les aminosalicylés et la sulfasalazine, les métronidazoles, les immunosuppresseurs, les probiotiques et les anti-TNF-alpha ont fait l’objet de plusieurs essais thérapeutiques contrôlés. Les médicaments candidats seraient les nitro-imidazolés et les immunosuppresseurs, et de nouvelles approches thérapeutiques évaluant mieux des thérapies biologiques devraient être réalisées afin de mieux élucider leur place thérapeutique. Les attitudes sont assez claires après résection iléale ou iléocolique, elles le sont moins après résection colique ou colorectale.



ABSTRACT

The majority of patients with Crohn’s disease (CD) require the use of surgical treatment at some point in their evolution. However, disease recurrence is frequent. Some factors may influence the time to recurrence and the severity of symptoms. Knowledge of this risk of recurrence justifies the concept of limiting bowel resection and helps in the discussion of the prophylactic treatment of relapses after surgery. The purpose of this review is to review the risk factors for postoperative recurrence of CD and prophylactic treatment of recurrence. The factors contributing to recurrence after surgery for CD have been evaluated in numerous studies, but controlled studies are rare and the results are sometimes contradictory. The main question is how to prevent recurrence after surgery? Besides the proven role of tobacco (withdrawal should be mandatory), different drugs (sulfasalazine and aminosalicylates, metronidazole, immunosuppressants, probiotics and anti-TNF-alpha) have been tested through several controlled therapeutic trials. Drug candidates would be nitroimidazoles and immunosuppressants, and new therapeutic approaches evaluating better biological therapies should be performed to better elucidate their therapeutic role. The attitudes are clear after ileal or ileo-colic resection, but they are less clear after colonic or colorectal resection.



AUTEUR(S)
O. HELLARA, W. BEN MANSOUR, N. BEN CHAABENE, R. SMAILI, W. MELKI, M.H. LOGHMARI, F. BDIOUI, L. SAFER, H. SAFFAR

MOTS-CLÉS
Maladie de Crohn, Récidive postopératoire, Prévention, Immunosuppresseurs, Infliximab

KEYWORDS
Crohn’s disease, Postoperative recurrence, Immunosuppressive drugs, Infliximab

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (185 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier