ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 4/2 - 2010  - pp.103-109  - doi:10.1007/s12157-010-0168-8
TITRE
Croyances mystiques et syndrome de l’intestin irritable chez le patient noir africain

TITLE
Black african patients with irritable bowel syndrome expressed mystic belief than those with chronic constipation

RÉSUMÉ

Le patient africain souffrant de syndrome de l’intestin irritable (SII) aurait tendance à exprimer plus de croyances mystiques (sorcellerie, envoûtement, mauvais sort) que le patient souffrant de constipation chronique (CC).

Comparer les facteurs cliniques et sociologiques associés au SII et à la CC.

Une étude transversale a été conduite au centre hospitalier et universitaire (CHU) de Yopougon et a inclus 78 patients noirs africains sachant lire et écrire (51 femmes et 27 hommes, âge médian: 32,7 ans) vus pour douleur abdominale ou trouble du transit (constipation ou diarrhée). Chaque patient remplissait un autoquestionnaire comprenant les items sur les critères de Rome 2 du SII et de la CC, sur les caractéristiques démographiques et sociologiques (antécédents de sorcellerie, envoûtement, conflit avec l’entourage ou de deuil).

Au total, 11 patients (13,4 %) souffraient de SII et 67 (81,7 %) de CC. Les patients souffrant de SII étaient en majorité des hommes (72,7 vs 28,4 %; p = 0,01), avec une durée d’évolution plus longue des symptômes (5 vs 1 an, p = 0,02), et exprimaient plus les croyances mystiques (36,4 vs 6,8 %; p = 0,02) comparés aux patients souffrant de CC en analyse univariée. En analyse multivariée, les hommes: (OR = 4,7; IC 95 %: [1,1–21,1]; p = 0,04) et les croyances mystiques (OR = 5,9; IC 95 %: [1,1–32,1]; p = 0,04) étaient associés au SII.

Les croyances mystiques étaient associées au SII. La présence de celles-ci permettrait d’identifier les patients souffrant de SII, lorsque ceux-ci ont des symptômes en faveur du SII.



ABSTRACT

Black African patients with irritable bowel syndrome (IBS) were prompt to express mystic beliefs than patients with chronic constipation (CC) regarding their illness.

To compare clinical and sociological factors of IBS and CC.

Cross-sectional study was conducted at Yopougon teaching hospital from April 2004 to January 2005 and enrolled 78 consecutive outpatients (51 females, 27 males, median age: 32.7 years) attending the gastroenterology unit for functional gastrointestinal disorders (IBS and CC). Each patient completed a questionnaire including Rome II criteria of IBS and CC, demographic and sociological parameters (past history of sorcery, bewitchment, intra familial conflict).

Among these patients, 11 (13.4%) had IBS and 67 (81.7%) had CC. Patients with IBS were mainly males (72.7 vs 28.4%, P = 0.01), had long duration (in years) of symptoms (5 vs 1 year, P = 0.02) and expressed mystic belief (36.4 vs 6%, P = 0.02)than patients with CC in univariate analysis. In multivariate logistic regression analysis, males (OR = 4.7; CI 95%: [1.1–21.1]; P = 0.04) and mystic belief (OR = 5.9; CI 95 %: [1.1–32.1]; P = 0.04) were significantly associated with IBS.

Black African patients with IBS were mainly males and expressed mystic belief than those with CC. This finding may be helpful for identifying patients with IBS among those complaining with functional gastrointestinal disorders.



AUTEUR(S)
T. NDRI-YOMAN, K.-A. MAHASSADI, A. TOURÉ, F.M.Y. BATHAIX, H.Y. KISSI, D.A. BANGOURA, S. DOFFOU, A.K. ATTIA

MOTS-CLÉS
Syndrome de l’intestin irritable, Constipation chronique, Croyances mystiques, Afrique noire

KEYWORDS
Irritable bowel syndrome, Chronic constipation, Mystic belief, Black africans

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (102 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier