ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 4/2 - 2010  - pp.93-96  - doi:10.1007/s12157-010-0157-y
TITRE
La lithiase de la voie biliaire principale: sphinctérotomie endoscopique-précholécystectomie laparoscopique versus chirurgie ouverte

TITLE
Common bile duct stones: endoscopic sphincterotomy-prelaparoscopic cholecystectomy versus open surgery

RÉSUMÉ

Le but de cette étude prospective était de montrer la place de la sphinctérotomie endoscopique (SE) préopératoire dans le traitement de la lithiase de la voie biliaire principale (LVBP) comme une alternative à la chirurgie ouverte dans les pays en voie de développement.

Cette étude a concerné 36 patients ayant une LVBP, pris en charge entre janvier 2006 et décembre 2008, répartis en deux groupes. Le groupe 1, contenant 14 patients, a subi une SE première suivie d’une cholécystectomie laparoscopique (CL), alors que le groupe 2, contenant 22 patients, a été traité chirurgicalement par la voie conventionnelle.

L’analyse des signes cliniques et biologiques n’a pas montré une grande différence entre les deux groupes. L’échographie a permis de faire le diagnostic dans 19,5 % des cas, le scanner dans 41,6 % des cas et la bili-IRM dans 38,9 %des cas. Les taux de morbidité et d’échec du groupe 1 étaient légèrement moindres par rapport au groupe 2 (14,3 vs 22,7 % et 14,3 vs 18,2 %). La durée moyenne d’hospitalisation était presque similaire (6,7 vs 7,2 jours). Un seul décès a été noté à la suite d’une angiocholite grave traitée chirurgicalement.

L’association SE-CL peut constituer une bonne alternative à la chirurgie ouverte dans le traitement de la LVBP dans les pays en voie de développement où le traitement « tout » laparoscopique nécessite encore une amélioration de l’expertise des chirurgiens et du matériel nécessaire.



ABSTRACT

The aim of this prospective study was to show the place of preoperative endoscopic sphincterotomy in the treatment of common bile duct stones as an alternative to open surgery in developing countries.

This study was done on 36 patients with common bile duct stones treated between January 2006 and December 2008, divided into two groups. Group 1 of 14 patients underwent first an endoscopic sphincterotomy followed by laparoscopic cholecystectomy, whereas group 2 of 22 patients was treated surgically.

The analysis of clinical and biological signs did not show a significant difference between the two groups. Ultrasonography was used to make the diagnosis in 19.5% of the cases, the scanner in 41.6% of the cases, and the MRI in 38.9% of the cases. The morbidity and failure of group 1 were slightly lower compared to group 2 (14.3 vs 22.7% and 14.3 vs 18.2%). The average length of hospitalization was almost similar (6.7 vs 7.2 days). Only one death was noted in response to a serious acute cholangitis surgically treated.

The association of endoscopic sphincterotomy-laparoscopic cholecystectomy may be a good alternative to open surgery in the treatment of common bile duct stones in developing countries where the treatment of “anything” laparoscopic still requires improvement in the surgeons’ expertise and of the necessary equipment.



AUTEUR(S)
A. EL KHADER, S. HASBI, R. EL BARNI, R. BOUCHAMA, A. CHAFIK, A. ACHOUR

MOTS-CLÉS
Sphinctérotomie endoscopique, Cholécystectomie laparoscopique, Lithiase de la voie biliaire principale

KEYWORDS
Endoscopic sphincterotomy, Laparoscopic cholecystectomy, Common bile duct stones

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (74 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier