ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 4/1 - 2010  - pp.26-33  - doi:10.1007/s12157-009-0141-6
TITRE
Facteurs de risque de perforation œsophagienne après dilatation pneumatique au cours de l’achalasie

TITLE
Esophageal perforation during pneumatic dilatation for achalasia: analysis of risk factors

RÉSUMÉ

La dilatation pneumatique est un traitement efficace de l’achalasie. Le risque majeur de cette technique est représenté par la survenue de perforation. Notre étude a porté sur 483 patients recrutés sur une période de 15 ans (1990–2005). La dilatation a été réalisée avec un dilatateur de Witzel (40 mm). Selon la pression d’insufflation du ballonnet utilisé lors de la séance initiale, deux groupes de patients ont été individualisés: groupe 1 (n = 118): ces patients ont bénéficié d’une seule séance de dilatation à l’aide d’une pression supérieure à 250 mmHg; groupe 2 (n = 365): ces patients ont subi plusieurs séances de dilatation graduelle avec une pression initiale de 100–150 mmHg. La pression de 300 mmHg n’a été atteinte qu’à la troisième séance. Au total, 1 159 dilatations pneumatiques ont été réalisées. Cinq perforations ont été enregistrées dans le groupe 1 et aucune dans le groupe 2. Le traitement conservateur a été efficace chez quatre patients. Un seul patient a été opéré avec succès, après échec du traitement médical. Il n’y a eu aucun décès. La pression d’insufflation du ballonnet, lors de la séance initiale, et l’âge étaient les seuls facteurs de risque significativement associés à la perforation (p < 0,01).



ABSTRACT

Pneumatic dilatation is an efficient treatment for achalasia. The most serious complication of this procedure is esophageal perforation. Over a period of 15 years (1990–2005), we treated 483 patients. The dilatations were performed ambulatory using a Witzel dilator (diameter: 4 cm). The first 118 patients (group 1) underwent dilatation with an initial inflation balloon pressure of 300 mmHg. In-group 2 (N = 365), we used a gradual dilatation with an initial pressure of 150 mmHg during the first session. In case of relapse, dilatation was repeated with an incremental pressure (200 and 300 mmHg) during the second and the third session. During the 1159 sessions of dilatations, five perforations occurred. All these perforations occurred in group 1, whereas no perforation took place in group 2. The medical conservative treatment was efficient for four patients. One patient was operated successfully after the failure of the medical treatment. There was no death. Inflation pressure, during the first session, and patient age were the only factors of risks, significantly associated to the perforation (P < 0.01).



AUTEUR(S)
A. TEBAIBIA, A. DJENNAOUI, N. OUMNIA, M.A. BOUDJELLA, M. LAHCENE, D. MAAOUI, B. TOUCHENE

MOTS-CLÉS
Achalasie, Dilatation pneumatique, Perforation, Dilatateur de Witzel

KEYWORDS
Achalasia, Pneumatic dilatation, Perforation, Witzel dilator

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (959 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier