ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 4/1 - 2010  - pp.17-21  - doi:10.1007/s12157-009-0139-4
TITRE
Mortalité hospitalière des patients cirrhotiques admis en milieu de soins intensifs: facteurs pronostiques et apport des scores de gravité

TITLE
Hospital mortality in cirrhotic patients admitted in intensive care unit: prognosis factors and impact of gravity scores

RÉSUMÉ

Identifier les facteurs de risque directement associés à la mortalité des patients cirrhotiques hospitalisés en unité de soins intensifs (USI) et évaluer les performances de trois scores de gravité dans la prédiction de la mortalité chez ces patients.

Nous avons mené une étude rétrospective ayant porté sur des malades consécutifs hospitalisés en USI pour cirrhose.

Notre étude a porté sur 286 patients. Cent treize patients sont décédés (39,5 %). L’étude pronostique a permis d’identifier sept facteurs prédictifs de décès: la comorbidité (odds ratio [OR] ajusté: 2,6; p = 0,008), une bilirubinémie supérieure à 50 μmol/l (OR ajusté: 3,6; p = 0,04), un INR supérieur à 2,125 (OR ajusté: 15,1; p < 0,0001), une hyperleucocytose supérieure à 10 000/mm3 (OR ajusté: 6,2; p = 0,004), la dyskaliémie (OR ajusté: 4,1; p = 0,008), une créatininémie supérieure à 125 μmol/l (OR ajusté: 8,4; p = 0,001), le recours aux vasopresseurs (OR ajusté: 34,4; p < 0,0001). Le SPAS II et la MELD score ont été plus discriminants que le score de Child-Pugh avec des aires sous la courbe, respectivement, de 0,96, 0,94 et 0,80. Le SAPS II et la MELD score ont été mieux calibrés que le score de Child-Pugh, en particulier pour les cirrhotiques à haut risque de décès.

La mortalité des cirrhotiques en milieu de soins intensifs est liée à plusieurs facteurs, en particulier l’atteinte rénale et la défaillance hémodynamique. Les scores qui prennent en considération ces dysfonctionnements extrahépatiques, tels que les scores MELD et SAPS II, paraissent plus adaptés que le score de Child-Pugh chez ces patients.



ABSTRACT

To identify the frequency and the predictive factors of mortality in cirrhotic patients admitted to intensive care unit and to precise the performances of three gravity scores for predicting the mortality in these patients.

We performed a retrospective study based on consecutive cirrhotic patients admitted to our intensive care unit.

We studied 286 patients. Mortality occurred in 113 patients (39.5%). Predictive factors of mortality were presence of comorbidities (adjusted OR: 2.6; P = 0.008), hyperbilirubinemia > 50 μmol/l (adjusted OR: 3.6; P = 0.04), INR > 2.125 (adjusted OR: 15.1; P < 0.0001), serum leucocyte count > 10,000/mm3 (adjusted OR: 6.2; P = 0.004), dyskaliemia (adjusted OR: 4.1; P = 0.008), creatininemia > 125 μmol/l (adjusted OR: 8.4; P = 0.001), and treatment with vasopressive agents (adjusted OR: 34.4; P < 0.0001). SPAS II and MELD score were more discriminating than Child-Pugh scores with AUC of 0.96, 0.94 and 0.80. SPAS II and MELD scores were more calibrated than Child-Pugh score, particularly in cirrhotic patients with high risk of mortality.

Mortality in cirrhotic patients in intensive care unit is associated with several factors, particularly renal involvement and hemodynamic failure. SPAS II and MELD scores are more accurate for predicting the mortality in these patients than Child-Pugh score.



AUTEUR(S)
L. MOUELHI, I. BEN HAMMOUDA, M. SALEM, A. MOUSSA, R. DEBBECHE, S. TRABELSI, B. ZOUARI, T. NAJJAR

MOTS-CLÉS
Cirrhose, Mortalité

KEYWORDS
Cirrhosis, Mortality

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (406 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier