ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 3/3 - 2009  - pp.130-136  - doi:10.1007/s12157-009-0096-7
TITRE
Épidémiologie et évolution des brûlures caustiques du tube digestif supérieur: à propos de 483 cas

TITLE
Epidemiology and evolution of caustic injuries of the upper aerodigestive tract: among 483 cases

RÉSUMÉ

L’ingestion d’un produit caustique est un accident fréquent et grave qui peut, à la phase aiguë, mettre en jeu le pronostic vital. L’endoscopie est capitale dans sa prise en charge. Le but de ce travail est de rapporter notre expérience des brûlures caustiques du tube digestif supérieur (TDS) et d’analyser l’évolution des lésions.

Il s’agit d’une série de 483 patients colligés sur une période de dix ans. Il s’agissait de 247 enfants et de 236 adultes. La moyenne d’age des enfants était de 3,5 ans (extrêmes: 18 mois–15 ans). L’age moyen des adultes était de 26,7 ans (extrêmes: 16–78 ans), avec une nette prédominance féminine. Tous les patients ont bénéficié d’une endoscopie à la phase aiguë qui a permis de classer les lésions caustiques œsophagiennes et gastriques en fonction de leur sévérité et de leur étendue. L’endoscopie de contrôle a été réalisée 21 jours après l’ingestion du produit caustique dans tous les cas de stades sévères, elle a permis de vérifier la cicatrisation des lésions et de rechercher une éventuelle sténose oesophagienne et/ou gastrique. Un TOGD a été réalisé chez tous les patients porteurs de sténose oesophagienne et/ou gastrique. Tous les patients porteurs de sténose oesophagienne ont été dilatés en première intention avec le dilatateur de Savary-Gilliard. Les sténoses gastriques serrées symptomatiques ont été opérées.

Le produit caustique le plus fréquemment en cause a été une base forte (décapant de four), retrouvé dans 77,4 % des cas. Les produits acides ont été incriminés dans 21 % des cas, les oxydants dans 1,6 % des cas (eau de javel concentrée). Chez l’adulte, l’ingestion était accidentelle dans 63 % et volontaire dans 37 %. Chez l’enfant, l’ingestion était accidentelle dans 85 % des cas et volontaire dans 15 % (chez l’adolescent). Des lésions caustiques œsophagiennes ont été retrouvées dans 64 % des cas avec 42 % de lésions peu sévères (I et IIA) et 58 % de lésions sévères (stades IIB et III). Dans 36 %, il n’y a pas été noté de lésions caustiques oesogastriques. Des lésions gastriques ont été objectivées dans 12 % des cas. Tous les malades présentant des lésions sévères ont été hospitalisés avec mise au repos du TDS. La fibroscopie de contrôle au 21e jour a permis de noter une évolution sténosante oesophagienne et/ou gastrique dans respectivement 67,5 et 78 % des lésions sévères. Dans 80 % des cas, les sténoses œsophagiennes ont été dilatées avec succès, les échecs (20 %) ont subi une oesophagoplastie colique ou gastrique. Une gastroentéroanastomose (GEA) ou une gastrectomie ont été réalisées dans les sténoses gastriques serrées symptomatiques.

L’ingestion d’un produit caustique peut entraîner des lésions sévères qui peuvent se compliquer d’une sténose oesophagienne et/ou gastrique qui va altérer sévèrement la qualité de vie du patient.



ABSTRACT

Ingestion of caustic is a frequent and serious injury, which can occur a fatal issue. Endoscopy is very important in management of corrosive injuries. Aims: To evaluated our experience in caustic injuries of upper aerodigestive tract and analyzed the lesions.

This study has included 483 patients treated during ten years. There were 247 children and 236 adults. The mean age of adults was 26.7 years (16–78 years). The sex ratio was 0.2. The mean age of children was 3.5 years (18 month–15 years). All the patients have had first esogastroduodenal endoscopy at j1. The control endoscopy was realized at j21, when the lesions were grade IIB or III as surveillance protocol. A barium swallow was realized at j30 when a gastric or esophageal stenosis was found to appreciate the characteristics of the stenosis. The esophageal stenosis was dilated one month after caustic ingestion with Savary Gilliard dilator. The gastric stenosis underwented a chirurgical treatment.

The most common substance drunken is strong alkali (“decapant de four”) in 77.4%. The strong acid was ingested in 21%. In adults, the caustic ingestion was accidentaly in 63% and for suicide in 37% of the cases. Among children the caustic ingestion was an accident in 85% and for suicide in 15% (teenagers) of the cases. Esophageal caustic injuries were found in 64%. The lesions were very serious in 58% (grades IIB and III) of the cases and less in 42% (grades I and IIA). In 36%, there was not any lesion of upper aerodigestive tract. Gastric lesions were objectived in 12%. All the patients with severe lesions were hospitalized and had exclusion of oral nutrition (resting on the higher tube digestive). Esophageal and gastric stenosis were respectively found in 67.5 and 76% after endoscopy control of lesions IIB and III. The results on long-term of dilatation in esophageal stenosis were very good in 80%; in 20%, the dilation failed then, the patients underwent esophagoplaty. The severe gastric stenosis underwent a gastrectomy or gastroenteroanatomosis.

Ingestion of caustic is a frequent and serious injury whith can occur severe lesions of the gastroesophageal tract. The most common sequella are esophageal stenosis, which occurs a severe dysphasia and a great weigth less.



AUTEUR(S)
N. OUMNIA, M. LAHCENE, A. TEBAIBIA, N. MATOUGUI, M.-A. BOUDJELLA, B. TOUCHENE

MOTS-CLÉS
Ingestion de caustique, Produit caustique basique, Produit caustique acide, Lésions caustiques œsogastriques, Jéjunostomie, Sténose œsophagienne

KEYWORDS
Caustic ingestion, Strong alkali, Strong acid, Caustic injury, Jejunostomy esophageal stenosis

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (98 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier