ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 11/1 - 2017  - pp.24-29  - doi:10.1007/s12157-017-0708-6
TITRE
Intoxication par ingestion de produits caustiques dans un service de réanimation à Abidjan : facteurs de gravité et de mortalité

TITLE
Poisoning by Ingestion of Caustic Products in an Intensive Care Unit in Abidjan: Factors of Severity and Mortality

RÉSUMÉ

L’intoxication par ingestion de produits caustiques est une urgence médicochirurgicale qui fait intervenir réanimateurs-anesthésistes, gastroentérologues, chirurgiens viscéraux et psychiatres.

Identifier les lésions, les facteurs de gravité et de mortalité des patients admis en réanimation pour intoxications aux produits caustiques.

Il s’agissait d’une étude rétrospective, descriptive et analytique portant sur cinq ans (du 1er juin 2011 au 1er juin 2016). Étaient inclus les patients admis en réanimation au CHU de Cocody pour ingestion de produits caustiques et qui ont réalisé une fibroscopie œsogastroduodénale. Les variables étudiées étaient : les caractéristiques sociodémographiques (sexe, âge, niveau socio-économique, profession), les caractéristiques de l’intoxication (circonstance, lieu, type de caustique, moment de prise), les caractéristiques cliniques (symptomatologie), endoscopiques (types de lésions, localisation des lésions), thérapeutiques (traitement à domicile avant l’admission en réanimation, délai de prise en charge), évolutives et le pronostic. La saisie et le traitement des données ont été effectués à l’aide du logiciel ÉpiInfo™ version 3.5.3. Les comparaisons statistiques étaient fondées sur le test de Fischer exact avec comme seuil de significativité p inférieur à 0,05.

L’intoxication par ingestion aux produits caustiques représentait 59,88 % de toutes les intoxications au cours de cette période. L’âge moyen était de 22,24 ans (extrêmes : 2 et 55 ans). Le sex-ratio (H/F) était de 1,27. La majorité des intoxications avaient eu lieu au domicile (80 %). Les antécédents psychiatriques étaient présents chez 8 % des patients. Les intoxications étaient de provenance urbaine dans 96 %. Les patients avaient été référés dans 66 % des cas. L’ingestion était à visée autolytique dans 60 % des cas, et l’eau de javel avait été incriminée dans 80 % des cas. Le délai moyen d’admission était de 2 heures 15 minutes (extrêmes : 45 minutes et huit heures), avec 80 % des patients admis avant la sixième heure. Soixante-douze pour cent des intoxications étaient symptomatiques. Les symptômes observés étaient gastro-intestinaux (88,88 %), ORL (44,44 %) et respiratoires (27,77 %). L’automédication était observée dans 76 % des cas. Elle était faite d’huile de palme (76 %), de lait (4 %), d’huile de palme et de lait (20 %). La fibroscopie œsogastroduodénale avait objectivé des lésions dans 64 % des cas. Les lésions se situaient au niveau de l’œsophage et l’estomac (43,75 %), de l’estomac (31,25 %), de l’œsophage, l’estomac et le duodénum (12,5 %), de l’œsophage seul (6,25 %), de l’estomac et le duodénum (4 %). Quatre-vingt-quatre pour cent des patients avaient des lésions comprises entre les stades 0 et IIa. La gravité des lésions était liée au type de caustique (p = 0,01) et au délai d’admission (p = 0,004). Le traitement chirurgical a été utilisé dans 4 % des cas et une consultation de psychiatrie réalisée pour tous les patients. La létalité était de 8 %. Elle était liée au délai d’admission (p = 0,033) et au type de caustique (p = 0,0033).

L’intoxication par produit caustique ne cesse d’augmenter. Elle est observée à tout âge avec une prédominance du sexe masculin. La majorité des intoxications sont à visée autolytique. La gravité des lésions et la létalité étaient liées au type de caustique et au délai d’admission. La sensibilisation du public sur le danger de l’intoxication aux produits caustiques et la formation des professionnels sanitaires sur la prise en charge thérapeutique pourront diminuer l’ampleur du problème.



ABSTRACT

Poisoning by ingestion of caustic products is a medical and surgical emergency that involves intensive care anesthetists, gastroenterologists, visceral surgeons, and psychiatrists.

To identify lesions, factors of severity and mortality of patients admitted to the intensive care unit for poisoning by ingesting caustic products.

This was a retrospective, descriptive, and analytic study over 5 years (from June 1, 2011 to June 1, 2016). It included patients admitted in the ICU of the University Hospital of Cocody for ingestion of caustic products and for whom upper gastrointestinal endoscopy were performed. The variables studied were the following: sociodemographic characteristics (gender, age, socioeconomic status, occupation), intoxication (circumstances, location, type of caustic product, time taken), clinical (symptoms), endoscopic (type of lesions, localization of lesion), therapeutic (treatment at home before admission, intensive care, care period), scalable and prognosis. Entry and data processing were performed using Epi Info Version 3.5.3. The statistical comparisons were based on Fisher’s exact test with significance level as P < 0.05.

The percentage of poisoning by ingestion of caustics was about 59.88% of all poisonings. Age was 22.24 years (range: 2 years to 55 years). The sex-ratio (M/F) was 1,27. Majority of poisonings took place at home (80%). Psychiatric history was present in 8% of patients. Poisonings were mostly from the urban sector (96%). Patients were referred in 66%. Poisoning was autolytic in 60% of cases and bleach had been implicated in 80% of the cases. The admission average time was 2:15 min (range: 45 min to 8 h) with 80% of patients admitted before the sixth hour. Seventy-two percent (72%) were symptomatic of poisoning. The symptoms observed were the following: Gastrointestinal (88.88%), ENT (44.44%), respiratory (27.77%). Self-medication was observed in 76% and consisted of palm oil (76%), milk (4%), palm oil and milk (20%). Upper gastrointestinal endoscopy had objectified lesions in 64% of cases. Lesions were at the level of the esophagus and stomach (43.75%); stomach (31.25%); the esophagus, stomach, and duodenum (12.5%) of the esophagus alone (6.25%); stomach and the duodenum (4%). Eighty-four percent (84%) patients had lesions between stages 0 and II. The severity of the injury was related to the type of caustic product (P = 0.01) and time of admission (P = 0.004).Surgical treatment was used in 4% of cases and a psychiatric consultation carried out for all patients. Lethality was 8%. It was linked to the intake period (P = 0.033) and type of caustic product (P = 0.0033).

Poisoning by caustic products is increasing. It is observed at any age with a male predominance. The majority of poisoning is autolytic. The severity of injuries and lethality was related to the type of caustic product and the entry deadline. Public awareness on the danger of poisoning by caustic products and training of health professionals on therapeutic management can reduce the magnitude of the problem.



AUTEUR(S)
A.S. THOT'O, M.P. MOBIO, Y. BROUH, N. YAPI, C. N DA-KOFFI

MOTS-CLÉS
Intoxication, Caustiques, Réanimation

KEYWORDS
Intoxication, Caustic, Resuscitation

BIBLIOGRAPHIE
jahg.revuesonline.com/revues/54/10.1007/s12157-017-0708-6.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (172 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier