ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 10/3 - 2016  - pp.138-143  - doi:10.1007/s12157-016-0665-5
TITRE
Pathologies digestives hautes associées aux anti-inflammatoires non stéroïdiens

TITLE
Upper gastrointestinal pathology associated with nonsteroidal anti-inflammatory drugs

RÉSUMÉ

Objectif : étudier la pathologie du tube digestif haut associée à la prise d’AINS.

Patients et méthodes : il s’agit d’une étude prospective allant de juin 2012 à juillet 2014. Ont été inclus, les patients prenant un traitement anti-inflammatoire non stéroïdien, vus en consultation pour des symptômes digestifs (douleurs abdominales, dyspepsie, hématémèse, méléna, vomissements), et chez lesquels une endoscopie digestive haute a été réalisée. Pour les lésions endoscopiques visualisées, le critère d’imputabilité était la prise d’AINS durant au moins les deux semaines précédant l’examen. La biopsie gastrique à la recherche d’Helicobacter pylori n’était pas systématique.

Résultats : au total 142 patients ont été recrutés dont 72 hommes (50,7%). L’âge moyen était de 48,8 ans. Il existait une hypertension artérielle chez 45 patients (31,7%), une valvulopathie chez 11 patients (7,7%). Vingt-six patients avaient une pathologie rhumatismale (16,2%). La prise d’AINS était faite en automédication dans 34% des cas. L’ibuprofène était l’anti-inflammatoire le plus utilisé (50%). L’indication de l’endoscopie la plus fréquente, était la douleur épigastrique (64%), suivie de l’hématémèse et/ou de méléna (29,6%). La durée de prise d’AINS était supérieure à 12 mois chez 29 patients (20,4%), comprise entre 1 et 3 mois chez 27 autres (19%) et de 1 à 14 jours chez 52 patients (36,6%). Un ulcère gastroduodénal a été observé chez 61 patients (42,9%). 26 patients (18,3%) prenaient deux AINS et 14 d’entre-eux avaient un ulcère gastro-duodénal (53,8%). L’acide acétyl salicylique à faible dose (< 300 mg) a été utilisé par 26 patients (18,3%) dont 12 ont présenté un ulcère gastro-duodénal (46,1%) et 3 une hémorragie digestive (11,5%). La dyspepsie était présente chez 18 patients (12,7%). Le risque d’ulcère gastro-duodénal était lié au sexe masculin (OR=1,4 IC 95% : 0,7-2,7), à la durée de la prise supérieure à 12 mois (OR= 4,9 IC 95% : 1,3-10,9).



ABSTRACT

Objective: assess the pathology of the upper digestive tract associated with NSAIDs.

Patients and methods: it is a prospective study from June 2012 to July 2014 including, patients under treatment with nonsteroidal anti-inflammatory drug. They were seen in consultation for gastrointestinal symptoms (abdominal pain, dyspepsia, hematemesis, melena, vomiting), and had undergone upper endoscopy. NSAIDs were considered as the cause of endoscopic lesions if taken during the preceding two weeks. Gastric biopsy in search of Helicobacter pylori was not systematic.

Results: A total of 142 patients were recruited, among them 72 men (50.7%). The average age was 48.8 years. There were 45 patients with hypertension (31.7%), and 11with valvular disease (7.7%). Twenty-six patients had rheumatic disease, or 16.2%. NSAID use was resulting from self-medication in 34% of cases. Ibuprofen was the most antiinflammatory used (50%). The most frequent indication for endoscopy was epigastric pain (64%), followed by hematemesis and / or melena (29.6 %). The duration of NSAID use was more than 12 months in 29 patients (20.4%), between one and three months for 27 patients (19%) and one to 14 days in 52 patients (36.6%). Peptic ulcer disease was observed in 61 patients (42.9%). Twenty-six patients (18.3%) were taking two NSAIDs and 14 of them had a peptic ulcer (53.8%). The acid acetyl salicylic low dose (<300 mg) was used in 26 patients (18.3%), of which 12 presented a peptic ulcer (46.1%) and three gastrointestinal bleeding (11.5%). Dyspepsia was observed in 18 patients (12.7%). The risk of peptic ulcer was associated with male gender (OR = 1.4 95% CI: 0.7 to 2.7), more than 12 months NSAID taking (OR = 4.9 95% CI 1.3 to 10.9).



AUTEUR(S)
R. SOMBIÉ, D. ZONGO-NAPON, A. GUINGANÉ, A. TIENDRÉBÉOGO, A. BOUGOUMA

MOTS-CLÉS
Anti-inflammatoires non stéroïdiens, Aspirine, Dyspepsie, Œsophagite, Ulcère gastro-duodénal, Hémorragie digestive, Endoscopie digestive haute

KEYWORDS
Non steroidal anti-inflammatory drugs, Aspirin, Dyspepsia, Esophagitis, gastroduodenal ulcer, Gastrointestinal bleeding, Upper gastrointestinal endoscopy

BIBLIOGRAPHIE
jahg.revuesonline.com/revues/54/10.1007/s12157-016-0665-5.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (142 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier