ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 8/2 - 2014  - pp.66-70  - doi:10.1007/s12157-014-0521-4
TITRE
Apport de l’échographie abdominale au cours de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine de l’adulte à Bangui (République centrafricaine)

TITLE
Diagnostic contribution of ultrasound examination of the abdomen in patients with HIV in Bangui

RÉSUMÉ

Décrire les lésions abdominales les plus fréquentes à l’examen échographique au cours de l’infection par le VIH.

Il s’agissait d’une étude prospective transversale sur une période de 12 mois incluant 104 patients infectés par le VIH et qui présentaient des lésions abdominales.

L’âge moyen des patients était de 36,2 ans avec des extrêmes allant de 15 à 70 ans et un sex-ratio de 1,3 en faveur des femmes. La tranche d’âge de 30 à 39 ans était la plus touchée. Les lésions abdominales étaient dominées par : les lésions hépatobiliaires dans 41,2% des cas, les adénopathies profondes dans 24,4%, l’ascite dans 14,4% et la splénomégalie homogène ou multinodulaire dans 11% des cas. Les lésions rénales, pancréatiques et intestinales étaient rares. Près de 30% des patients avait un taux de CD4 inférieur à 50 éléments/mm3 et un peu plus de la moitié (51%) était sous traitement antirétroviral (ARV).

Les atteintes abdominales au cours de l’infection par le VIH sont multiples et variées. L’échographie abdominale permet de faire un bilan exhaustif des principales lésions. Toutefois, les résultats de cet examen doivent être confrontés avec la biologie et l’anatomopathologie pour un diagnostic de certitude d’une lésion en vue d’une meilleure prise en charge.



ABSTRACT

Describe the most frequent abdominal lesions in the ultrasound examination during the infection with HIV.

A transverse prospective study over a period of 12 months included 104 patients infected by the HIV and who presenting abdominal lesions.

The mean age of the patients was 36.2 years with extremes from 15 to 70 years and a sex-ratio of 1.3 in favour of the women. The age bracket from 30 to 39 years was the most affected touched. The abdominal lesions were dominated by: the lesions hepatobiliary in 41.2% of the cases, the deep adenopathies in 24.4%, deep lymph nodes in 24.4%, ascites in 14.4% and homogeneous or multinodulaire enlarged spleen in 11% of the cases. The renal, pancreatic and intestinal hurts were rare. About 30% of the patients had a rate of CD4 lower than 50 elements/mm3 and a little more than half (51%) was under for HIV.

Abdominal injury during the infection by the HIV are multiple. Abdominal echography allows to make an exhaustive work-up of the main lesions; any time, the results of this examination must be confronted with the biology and the anatomopathology for a diagnosis of certainty with the aim of better treatment.



AUTEUR(S)
T. MOBIMA, G. SERVICE, B. KOFFI

MOTS-CLÉS
Lésion abdominale, Échographie, Infection VIH, Bangui

KEYWORDS
Abdominal lesions, Ultrasound, HIV, Bangui

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (124 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier