ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 7/4 - 2013  - pp.204-207  - doi:10.1007/s12157-013-0496-6
TITRE
Reflux gastro-œsophagien dans la population consultant à Bujumbura

TITLE
Gastro-esophageal reflux disease among people consulting in Bujumbura

RÉSUMÉ

Le reflux gastro-œsophagien (RGO), ses facteurs de risque, la sévérité des lésions œsophagiennes qu’il entraine et l’impact qu’aurait Hélicobacter pylori (H pylori) sont peu étudiés au Burundi. Aucune étude chez les personnes rencontrées dans les structures de soins n’avait été faite.

Le but était d’évaluer la prévalence du RGO, d’étudier ses facteurs de risque, les lésions œsophagiennes qu’il entraine et l’impact qu’aurait l’infection à H pylori. Patients et méthode: Étude transversale prospective, menée sur 7 mois (de mars à septembre 2011) chez une cohorte de patients consécutifs qui se sont présentés en consultation en médecine générale ou en gastroentérologie au CEMADIF.

2 500 malades ont participé à l’étude, 1 374 de sexe féminin et 1 126 de sexe masculin (sex-ratio de 1,2). La moyenne d’âge était de 43 ans. La prévalence globale du RGO était de 34,7 %, IC95 %=[33–37 %] soit 869 sur 2 500 patients. Chez les femmes, elle était de 40,3 %, IC95 %=[37–43 %] et chez les hommes de 28 %, IC95 %=[25–31 %], p < 0,001. Elle était de 33,8 % chez les moins de 30 ans, de 39 % entre 30 ans et 49 ans et de 27,3 % au-delà de 50 ans. 51,4 % avaient au moins un épisode au quotidien, 34,3 % un épisode par semaine et 14,3 % un épisode par mois. 164 malades avaient subi une endoscopie à la recherche de lésions muqueuses liées au RGO. 79,9 %, IC95 %=[82–93 %] avaient une muqueuse œsophagienne normale, 7,9 %, IC95 %=[4–13 %] des lésions d’oesophagite grade I ou II selon la classification de Los Angeles, 3,7 %, IC95 %=[1–8 %] des lésions d’oesophagite grade III ou IV. 8,5 %, IC95 %=[5–14 %] avaient une hernie hiatale ou une béance du cardia. L’infection à H pylori ne semblait pas influencer la présence du RGO.

Le RGO est estimé à 34,7 % chez les populations consultant à Bujumbura. Il entraine des lésions œsophagiennes chez 11,6 %. Le sexe féminin serait un facteur de risque alors que l’infection à H pylori ne semble pas jouer un rôle sur le RGO.



ABSTRACT

Gastro-esophageal reflux disease (GERD), its risk factors, the severity of endoscopic lesions and the role that helicobacter pylori (H pylori) may play are not well known in Burundi. No study had been made among consulting populations.

The aim of the study was to establish the prevalence of GERD in consulting populations and to evaluate its risk factors, the esophageal lesions linked to GERD and a probable impact of H pylori infection.

A cross sectional and prospective study, was carried out over seven months (from March to September 2011) in a cohort of consecutive patients who came to general medicine or gastroenterology clinics at CEMADIF.

2500 patients agreed to participate in the survey. 1374 were female and 1126 males (sex-ratio of 1.2). The mean age was 43 years. There were 869 patients with GERD, either a prevalence of 34.7%, CI95%=[33–37%]. Among females patients, the prevalence of GERD was 40.3%, CI95%=[37–43%] and among males patients it was 28%, CI95%=[25–31%], p<0.001.Theprevalence was 33.8% among <30 years old patients, 39% between 30–49 years old patients and 27.3% among ≥ 50 years old patients. 51.4% had at least an episode daily, 34.3% an episode weekly and 14.3% an episode monthly. 164 patients with GERD underwent upper digestive endoscopy to assess esophageal mucosa lesions. 79.9%, CI95%=[82–93%] had a normal mucosa, 7.9%, CI95%=[4–13%] had esophagitis grade I or II according to Los Angeles classification and 3.7%, CI95%=[1–8%] had esophagitis grade III or IV. 8.5%, CI95%=[5–14%] had an hiatal hernia or an open cardia. The H pylori infection didn’t seem to be a risk factor of GERD.

GERD is estimated to 34.7% among populations consulting in Bujumbura. It is responsible of esophageal lesions in 11.6%. The female gender would be a risk factor whereas H pylori infection doesn’t seem to have an impact on GERD.



AUTEUR(S)
R. NTAGIRABIRI, A. MUMANA, E. BARANSAKA, S. NIYONZIMA, H. NDAYISHIMIYE

MOTS-CLÉS
Reflux gastro-œsophagien, Acidité, Oesophagite, Hélicobacter pylori

KEYWORDS
Gastro-oesophageal reflux, Helicobacter pylori, Acidity, Esophagitis

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (96 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier