ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 7/3 - 2013  - pp.134-138  - doi:10.1007/s12157-013-0472-1
TITRE
Les hépatites auto-immunes au Sénégal : étude rétrospective à l’Hôpital Principal de Dakar

TITLE
Auto-immune hepatitis in Senegal: results of a retrospective study performed at Hôpital Principal de Dakar

RÉSUMÉ

Les hépatites auto-immunes (HAI) sont des affections rarement rapportées en Afrique Noire. Le but de notre étude est de décrire les aspects diagnostiques, thérapeutiques et évolutifs des HAI à l’Hôpital Principal de Dakar.

Il s’agit d’une étude rétrospective de janvier 2001 à décembre 2008. Tous les dossiers avec le diagnostic d’HAI ont été inclus. Les dossiers avec des données diagnostiques, thérapeutiques et évolutives incomplètes n’ont pas été retenus.

Douze patients ont été inclus (sex-ratio = 0,5; âge moyen = 33 ans [15-52 ans]). Les manifestations cliniques étaient dominées par l’ictère (n=7) et l’altération de l’état général (n=7). Les explorations fonctionnelles hépatiques montraient une cytolyse et une élevation de la bilirubinémie chez tous les patients. Une hypergammaglobulinémie polyclonale était trouvée chez 11 patients. Les anticorps antinucléaires et les anticorps anti-muscle lisse étaient positifs chez respectivement 8 et 11 patients. Les anticorps anti-LKM1 et antimitochondries étaient négatifs dans tous les cas. L’AgHbS et les anticorps anti-virus de l’hépatite C (VHC) étaient négatifs. L’échographie abdominale montrait: signes d’hypertension portale (n=5) et un foie d’aspect cirrhotique (n=5). La ponction biopsie hépatique réalisée chez 5 patients montrait dans tous les cas une inflammation périportale lympho-plasmocytaire, une nécrose périportale, et une fibrose (F2: 4 cas, F1: 1 cas). Le diagnostic d’HAI de type 1 était retenu chez tous les patients avec 7 cas suspects de cirrhose au moment du diagnostic. Une autre pathologie auto-immune était associée à l’HAI chez 5 patients. Le traitement était: prednisone et azathioprine chez 7 patients; prednisone seule dans 2 cas et chez 3 patients aucune thérapeutique n’a été administrée. La durée moyenne du suivi était de 48,8 mois [9-96 mois]. L’évolution était favorable chez 8 patients. Une rechute liée à une interruption thérapeutique était observée parmi 4 d’entre eux. Dans 4 cas, dont 2 parmi les patients sous traitement, le décès survenait dans un tableau de cirrhose décompensée.

Les HAI sont rares et restent dominées par le type 1 à l’Hôpital Principal de Dakar. Le tableau clinique est caractérisé par le jeune âge des patients et la présence de signes de cirrhose au moment du diagnostic. L’évolution sous corticothérapie associée ou non à l’azathioprine était favorable.



ABSTRACT

Autoimmune hepatitis (AIH) is a disease rarely reported in Subsaharian Africa. The aim of our study was to describe the diagnostic aspects, therapeutic and outcome of HAI at Hôpital Principal de Dakar.

This is a retrospective study from January 2001 to December 2008. All cases with a diagnosis of AIH were included. Patients with incomplete data were not included.

Twelve patients were included (sex-ratio = 0.5, mean age = 33 years [15-52 years]). The most frequent clinical manifestations were jaundice (n=7) and impaired general condition (n=7). Liver function tests showed cytolysis and high bilirubin levels in all patients. Polyclonal hypergammaglobulinemia was found in 11 patients. Antinuclear antibodies and anti-smooth muscle antibodies were positive in 8 and 11 patients, respectively. Anti-mitochondrial antibodies and anti-LKM1 antibodies were negative in all cases. HBsAg and hepatitis C virus (HCV) were negative. Abdominal ultrasound showed: features of portal hypertension (n=5) and morphological changes suggestive of cirrhosis (n=5). Liver biopsy performed in 5 patients showed in all cases periportal lymphoplasmocytic infiltrates and periportal necrosis and fibrosis (F1: 4 cases, F2: 1 case). Type 1 AIH was diagnosed in all patients and 7 with cirrhosis at diagnosis. Another autoimmune disease was associated with AIH in 5 patients. Treatment included prednisone and azathioprine in 7 patients; prednisone alone in 2 cases and 3 patients did not received any medication. The mean follow-up was 48.8 months [9-96 months]. The outcome was favorable in 8 patients. Relapse after drug withdrawal was observed in 4 among them. In 4 cases, including 2 with immunosuppressive therapy, death occurred in a picture of decompensated cirrhosis.

AIH are rare and are dominated by type 1 in our hospital. The clinical presentation is characterized by young age of patients and the presence of features of cirrhosis at diagnosis. Evolution with corticosteroids treatment with or without azathioprine was favorable.



AUTEUR(S)
I. DIALLO, P.S. MBAYE, B. NDIAYE, A. THIOUB, Y. DIOP, S.B. GNING, F. FALL

MOTS-CLÉS
Hépatite auto-immune, Cirrhose auto-immune, Sénégal

KEYWORDS
Autoimmune hepatitis, Autoimmune cirrhosis, Senegal

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (99 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier