ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 6/4 - 2012  - pp.264-271  - doi:10.1007/s12157-012-0408-1
TITRE
Analyse épidémiologique des lésions digestives caustiques chez l’adulte

TITLE
Epidemiologic analysis of digestive corrosive burns in adults

RÉSUMÉ

L’ingestion caustique réalise une urgence diagnostique et thérapeutique qui doit être prise en charge en milieu spécialisé. L’endoscopie digestive haute est le principal examen morphologique initial. Le but de cette étude est d’établir une analyse épidémiologique d’une série de patients adultes ayant ingéré des caustiques et de la comparer avec les données de la littérature.

C’est une étude prospective portant sur 314 patients recrutés sur une période de 36 mois: du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2008; concernant les malades adultes pris en charge pour ingestion de caustiques.

L’âge moyen de nos patients (n=314) était de 28.1±12 ans (15–79 ans). On a noté une prédominance féminine, avec un sex-ratio de 1.3. Dans 10.2% des cas, les patients présentaient une affection psychotique connue. Les acides occupaient une place prépondérante (41.4%) par rapport aux oxydants (35.5%) et aux bases (19.7%). La forme liquide du produit caustique ingéré était prédominante (99.3%). La quantité ingérée du produit caustique n’a pas pu être déterminée dans 64.3% des cas. Les lésions endoscopiques étaient réparties en (stade 0: 17.9%), (stade Ia: 25.3%), (stade Ib: 5.3%), (stade IIa: 10.9%), (stade IIb: 18.2%), (stade IIIa: 9.8%), (stade IIIb:11.2%). Le stade IV était rare (1.4% des cas). La majorité des lésions endoscopiques siégeaient au niveau oesogastrique (36.8%).

La fréquence des ingestions caustiques rend compte de la prépondérance avec laquelle les produits caustiques se vendent dans le commerce sans aucune surveillance législative. La prévention réside en une information bien conduite des ménagères et en un dépistage précoce des tentatives suicidaires.



ABSTRACT

Caustic ingestion carried a diagnostic and therapeutic emergency which must be managed in intensive care. The esogastroduodenal endoscopy is the main initial examination. The aim of this study is to establish an epidemiological analysis of caustic ingestion in adults and to compare it with the literature.

This is a prospective study of 314 adult patients recruited over a period of 36 months from January 1st, 2006 to December 31, 2008; for caustic ingestion.

The average age of our patients (n=314) was of 28.12±12. 00 years (15–79 years). The sex-ratio was of 1.3 and 10.2% of our patients had a psychotic disorder. The acid ingestions are frequents (41.4%) compared to the oxidants (35.5%) and the alkali (19.7%). The liquid form of caustic substance was predominant (99.3%).The introduced quantity was not determined in 64.3% of the cases. The endoscopic lesions were divided into (grade 0: 17.9%) (grade Ia: 25.3%), (grade Ib: 5.3%) (grade IIa: 10.9%), (grade IIb: 18.2%) (grade IIIa: 9.8%), (stage IIIb: 11.2%).The grade IV was rare (1.4%). The majority of the endoscopic lesions were found in the esophagus and the stomach.

The frequency of caustic ingestions reports the ascendancy with which the caustic substances are sold in commerce without any legislative oversight. The prevention lies in toxicological information on households and early detection of suicide attempts.



AUTEUR(S)
S. BOUABDELLAH, K. HANNACHE, A. BENMATI, M. KELLIL, A. BOUHROUM, D. ROULA

MOTS-CLÉS
Ingestion caustique, Adultes, Épidémiologie, Analyse

KEYWORDS
Caustic ingestion, Adults, Epidemiology, Analysis

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (170 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier