ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 4/4 - 2010  - pp.230-235  - doi:10.1007/s12157-010-0204-8
TITRE
Les hépatites virales B et C chez les porteurs du virus de l’immunodéficience humaine à Bukavu (Sud-Kivu), République démocratique du Congo

TITLE
Viral hepatitis B and C in individuals infected with human immunodeficiency virus in Bukavu (South-Kivu), Democratic Republic of Congo

RÉSUMÉ

Déterminer la prévalence de la coïnfection des virus des hépatites B et C avec le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) chez les personnes vivant avec le VIH par rapport à un groupe témoin VIH (−).

Au cours d’une étude transversale de mars à août 2008 à Bukavu, nous avons collecté 209 échantillons de personnes vivant avec le VIH, âge moyen de 36,7 ± 11,7 ans dont 67,4 % de femmes et 51 % de patients sous antirétroviraux (ARV). Le groupe témoin comportait 211 personnes: 143 donneurs bénévoles de sang et 68 malades VIH (−), d’âge moyen de 37,3 ± 11,3 ans.

La coïnfection VIH-VHB chez les personnes vivant avec le VIH était de 8 %. Par rapport au groupe témoin, les personnes vivant avec le VIH n’avaient pas de risque accru de séropositivité VHB: odds ratio (OR): 1,0 (intervalle de confiance à 95 % [IC 95 %]: 0,5–2,2). L’infection VHC était de 4 % dans le groupe témoin et de 10 % chez les personnes vivant avec le VIH, qui avaient un risque trois fois plus élevé de sérologie positive à l’hépatite C que le groupe témoin: OR = 2,7; p = 0,02 [IC 95 %: 1,1–6,8]. La coïnfection globale soit par le VHB, soit par le VHC a été de 18 % chez les patients VIH (+). Dans ce groupe, deux patients (1 %) avaient les marqueurs des deux virus de l’hépatite. Dans le groupe témoin VIH (−), la coïnfection VHB-VHC était de 12 %.

Vu la prévalence relativement élevée de la coïnfection VHB et VHC, nous recommandons la recherche systématique des marqueurs biologiques des hépatites chez tous les patients infectés par le VIH.



ABSTRACT

To determine the prevalence of the co-infection of hepatitis B (HBV) and C (HCV) viruses with the human immunodeficiency virus (HIV) in individuals living with HIV in comparison with a control group HIV(−).

During a transversal study from March until August 2008 in Bukavu, we collected 209 sera from individuals living with HIV, mean age 36.7 ± 11.7 years with 67.4% females and 51% under antiretroviral (ARV) drugs. The control group consisted of 211 subjects: 143 voluntary blood donors and 68 patients, all HIV (−), with a mean age of 37.3 ± 11.3 years.

The co-infection HIV-HBV affected 8% of the individuals living with HIV. The latter had no increased risk of HBV seropositivity in comparison with the control group: odds ratio (OR) of 1.0 [95% confidence interval (CI): 0.5–2.2]. HCV infection affected 4% of the control group versus 10% in the group of individuals living with HIV, which had a three times increased risk of positive serology for HCV in comparison with the control group: OR = 2.7; P = 0.02 (95% CI: 1.1–6.8). Co-infection either with HBV or HCV affected 18% of the group HIV (+). Two patients (1%) of the latter group had the markers for both hepatitis viruses. In the HIV (−) group, co-infection with HBV and HCV reached 12%.

Owing to the relative high prevalence of HBV and HCV co-infection, we recommend the systematic screening for hepatitis markers in the patients infected by HIV.



AUTEUR(S)
J.-M. KABINDA, B.-P. KATCHUNGA

MOTS-CLÉS
Virus de l’hépatite B, Virus de l’hépatite C, Virus de l’immunodéficience humaine, Afrique subsaharienne, République démocratique du Congo

KEYWORDS
VHB-VHC, HIV, Sub-Saharan Africa, Democratic Republic of Congo

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (98 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier