ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 2/4 - 2008  - pp.158-162  - doi:10.1007/s12157-008-0058-5
TITRE
Œsophagite par reflux au cours de la sclérodermie systémique: prévalence et facteurs de risque

TITLE
Reflux oesophagitis in systemic sclerosis. Prospective evaluation of prevalence and risk factors

RÉSUMÉ

L’œsophagite par reflux (OR) est réputée fréquente et sévère au cours de la sclérodermie systémique (SS). Le but de ce travail est d’évaluer la prévalence de l’œsophagite, de préciser sa sévérité et d’analyser les facteurs de risque.

L’étude porte sur 173 cas consécutifs de SS recrutés prospectivement en 18 ans (entre avril 1988 et juin 2006, sur les critères de l’American College of Rheumatology de 1980). L’âge moyen est de 40,6 ± 13,4 ans, le sex-ratio de 0,14 et l’ancienneté moyenne de l’affection de 6,7 ± 7,6 ans. Selon la classification de LeRoy et al., il s’agit d’une forme cutanée localisée (FCL) dans 141 cas (81,5 %) et d’une forme diffuse dans 32 cas (18,5 %). Les patients ont tous bénéficié d’un questionnaire médical portant sur l’existence et la gradation de symptômes de reflux et/ou d’une dysphagie, d’une endoscopie et d’une manométrie œsophagienne. Une pH-métrie œsophagienne des 24 heures a été réalisée chez 89 patients.

Une OR est retrouvée chez 62 patients (35,8 %), elle est légère ou modérée (stades A et B de LA) dans 41 cas (23,7 %) et sévère (stades C et D) ou compliquée dans 21 cas (12,1 %). La présence d’une OR n’est pas influencée par l’âge, le sexe, l’ancienneté ou l’extension cutanée de la maladie. Par contre, la présence de symptômes œsophagiens est un bon indicateur de celles de lésions muqueuses. Un reflux gastroœsophagien (RGO) acide pathologique est quasi constant en présence d’une OR, il survient aussi bien en position debout qu’en décubitus. L’index de RGO est plus élevé en présence d’une OR. La présence de cette dernière est statistiquement liée à la fois à celle d’une hypotonie du sphincter inférieur de l’œsophage (SIO) et à celle de troubles moteurs œsophagiens (TMO). De plus, la pression du SIO et l’amplitude de l’onde de contraction au niveau de l’œsophage distal sont plus basses en présence d’une OR qu’en son absence.

L’OR est observée dans plus de 30 % des SS. Elle est surtout liée à la présence d’un RGO acide et de TMO sévères.



ABSTRACT

To evaluate the prevalence of reflux oesophagitis (RE) in systemic sclerosis (SS), define its severity and analyze the risk factors.

The study involved 173 consecutive cases of SS recruited prospectively over a period of 18 years (between April 1988 and June 2006, on 1980 ACR criteria). The mean age is 40.6 ± 13.4 years, the sex-ratio 0.14 and the average duration 6.7 ± 7.6 years. According to LeRoy et al. classification, 141 cases involved a located cutaneous form (81.5%) and 32 cases a diffuse form (18.5%). All the patients underwent a questionnaire concerning the presence and gradation of symptoms of reflux and/or dysphagia, an endoscopy and a standard oesophageal manometry. Twenty-four hour pH Monitoring was carried out on 89 patients.

RE was found in 62 patients (35.8%), being mild or moderate (A and B LA) in 41 cases (23.7%) and severe (C and D) or complicated in 21 cases (12.1%). Presence of RE is not influenced by age, sex, duration or cutaneous extension of the disease. On the other hand, presence of oesophageal symptoms is a good indicator of the presence of mucous lesions. A pathological acid GER is almost constant in cases of RE in both upright and supine positions. GER index is higher in presence of RE than in its absence. The presence of the latter is statistically dependent on both lower oesophageal sphincter (LES) incompetence and oesophageal motor disorders. Moreover, the LES pressure and the distal oesophageal contractile amplitude wave are significantly lower in presence of RE than in its absence.

Reflux oesophagitis is observed in over 30% of scleroderma. Its presence is not related to the age, sex, duration or extension of the disease. It is especially linked to the presence of GER and severe oesophageal motor disorders.



AUTEUR(S)
M. LAHCENE, N. OUMNIA, N. MATOUGUI, M. BOUDJELLA, A. TEBAIBIA, B. TOUCHENE

MOTS-CLÉS
Œsophagite par reflux, Reflux gastro-œsophagien, Sclérodermie systémique, Troubles moteurs œsophagiens

KEYWORDS
Oesophageal motor disorders, Gastroesophageal reflux, Reflux oesophagitis, Systemic sclerosis

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (102 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier