ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 9/4 - 2015  - pp.179-183  - doi:10.1007/s12157-015-0617-5
TITRE
Seroprévalence des marqueurs des virus des hepatites B et C chez le personnel soignant du CHU de Brazzaville

TITLE
Seroprevalence of the virals hepatitis B and C at the health-care workers of the university hospital of Brazzaville

RÉSUMÉ

Déterminer la prévalence des marqueurs des virus des hépatites B et C, et apprécier les connaissances, les attitudes et les pratiques du personnel soignant relatives au risque de contamination virale.

Une enquête épidémiologique descriptive, analytique et transversale a été menée de mars à septembre 2013, soit six mois au CHU de Brazzaville auprès d’un échantillon représentatif de 113 soignants, à l’aide d’un questionnaire anonyme. Après un consentement éclairé, un interrogatoire et un prélèvement sanguin ont été réalisés. Le dépistage de tous les marqueurs viraux a été réalisé avec la même technique Elisa en utilisant des réactifs sensibles Monolisa®. L’analyse statistique a été faite avec les logiciels statistiques SPSS, R et Stata 12.0, la significativité a été de 0,5.

L’âge moyen était de 41±11 ans, les infirmiers étaient la catégorie socioprofessionnelle la plus représentée (27%). L’ancienneté dans le travail variait de 1 à 36 ans. Le sang était le produit le plus manipulé par les soignants (99%). Les aiguilles creuses constituaient le matériel le plus utilisé (98%). Le recapuchonnage et le recourbage des aiguilles usagées étaient respectivement pratiqués par 74% et 21% de sujets. Les connaissances sur les modes de transmission des hépatites virales B et C étaient insuffisantes. Seuls 17% du personnel étaient vaccinés contre le virus de l’hépatite B. Durant leur service, 58% ont déjà été victimes d’un accident d’exposition au sang (AES). Le portage de l’antigène HBs était de 5,3%, dont 50% portaient l’antigène HBe. Les anticorps anti-HBc et HBs étaient respectivement positifs dans 36,3% et 11,5%. L’anticorps anti-HVC était positif dans 4,4%.

Il y a une nécessité d’améliorer les conditions d’hygiène et de sécurité des soignants du CHU de Brazzaville ainsi que de tous les secteurs (public et privé) du Congo afin de réduire la prévalence des AES et des hépatites virales B et C.



ABSTRACT

Healthcare workers are exposed to occupational blood exposure (OBE). The purpose of this study was to determine the prevalence of markers virus of hepatitis B and C, and to appreciate the knowledges, the attitudes and practicesof health-care workers relative to the risk of viralcontamination.

Anepidemiologic,descriptive, analytic and transversal study was carried from March to September 2013 at university hospital of Brazzaville to the sample of 113 health-care workers with an anonymous questionnaire. After interrogation, a blood taken was realized with the same technique Elisa in using the sensible Monolisa reactives. The statistical analysis was done with statistical applications SPSS, R and Stata 12.0. The significance was 0.5

The average age was of 41+/-11 years, the nurses have been the socioprofessional category the most represented (27%) and the length of service was of 11.4+/-10.8 years. The blood was the product the most handled by the healthcare workers (99%). The hollow needles constituted the materials the most used (98%). The recapping and rebending of used needles were respectively practiced by 74% and 21% of subjects. The knowledge about contamination mode of the viral hepatitis B and C were insufficient. Only 17% of staff were vaccinated against hepatitis virus B. During their duties 58% have been victim of OBE. The holder of the antigen HBs was 5.3%, with 50% the antigen HBe. The antibody anti-HBc and HBs were respectively 36.3% and 11.5%. The antibody anti-HVC was positive in 4.4%.

The study has shown that there is a necessity to improve the conditions of hygiene and security of the healthcare workers of the teaching hospital of Brazzaville, and all the areas (public and private) of Congo to reduce the prevalence of OBE and of viral hepatitis B and C.



AUTEUR(S)
G. DEBY, C.B. MALANDA, F. BOSSALI, B.I. ATIPO-IBARA, A. BOKILO-DZIA, C. AHOUI-APENDI, R.S. NGAMI, J.R. IBARA

MOTS-CLÉS
Virus des hépatites B et C, Personnel soignant, AES, CHU de Brazzaville

KEYWORDS
Viral hepatitis B and C, Health-care workers, Occupational blood exposure, Teachning hospital of Brazzaville

BIBLIOGRAPHIE
jahg.revuesonline.com/revues/54/10.1007/s12157-015-0617-5.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (267 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier