ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 9/4 - 2015  - pp.170-178  - doi:10.1007/s12157-015-0615-7
TITRE
Manifestations hépato-digestives et sport d’endurance chez les militaires. Étude prospective observationnelle à propos de 50 cas

TITLE
Hepato-digestive manifestations and endurance sport in the military.Prospective observational study about 50 cases

RÉSUMÉ

Les militaires sont souvent soumis à des activités physiques intenses, de longue durée et qui se font dans des conditions difficiles pouvant les exposer à des troubles hépato-digestifs, parfois graves.

Etudier l’ensemble des perturbations gastro-intestinales et hépatiques chez les militaires soumis à une activité physique intense, ainsi que les différents facteurs individuels et environnementaux pouvant influencer leur survenue et leur pronostic.

Étude prospective observationnelle chez 50 militaires participant à un semi-marathon dans le Sud-est tunisien.

Les manifestations gastro-intestinales notées en fin de course étaient les douleurs abdominales : 12%, les nausées : 8% et les vomissements : 2%. Une cytolyse hépatique et/ou musculaire était notée chez 53% des sujets pour les ALAT, 53% pour les ASAT et chez 38% pour les deux enzymes. La bilirubine totale était élevée chez 36% des sujets et associée à une cytolyse hépatique dans 78% des cas. Deux cas d’atteinte hépatique ischémique grave étaient notés : une hépatite suraiguë en rapport avec un foie hypoxique d’effort et une hépatite aiguë sévère. L’évolution était favorable dans tous les cas. Ces troubles clinico-biologiques étaient significativement plus fréquents et plus marqués chez les militaires les plus jeunes, les moins entrainés, et les insuffisamment acclimatés.

Ces complications méritent d’être connues et considérées en milieu militaire. Leur prévention repose sur l’entrainement régulier, l’acclimatement préalable et l’hydratation adaptée.



ABSTRACT

The military environment is characterized by an intense physical activity assimilated to endurance sports. The hepatic and digestive involvements associated to these physical activities in military environment are often underestimated but can be sometimes fatal.

A prospective survey on 50 military runners doing a race of semi-marathon in the Tunisian South-est. Our objective was to evaluate the gastrointestinal and hepatic events; in particular biologic as well as their evolution in the time.

After this intense activity, the noted digestive events were abdominal pains in 12%, nauseas in 8%, vomits in 2%, and heartburn in 2% of the cases. The elevation of the liver enzymes has been noted on average in 53% of the runners for ALAT, 53% for ASAT, 38% for both ASAT and ALAT, 61% for creatinine phosphokinase, and in 85% for lactate dehydrogenase. Association to a minimal cholestasis was noted in 36% of cases and hyperazotmia in 26% of cases. Only two serious cases of hepatitis were noted (ischemic liver injury). These complications were significantly more frequent in younger athletes, less trained, and less acclimatized to the conditions of competition.

These complications should not be forgotten and the best treatment remains preventive based on the regular training, the acclimatization, the appropriate diet and hydration.



AUTEUR(S)
S. BOUOMRANI, H. BAÏLI, R. ALLANI, M. BEJI

MOTS-CLÉS
Sport d’endurance, Militaires, Troubles digestifs, Cytolyse, Foie de choc

KEYWORDS
Endurance sports, Military, Digestive disorders, Cytolysis, Liver

BIBLIOGRAPHIE
jahg.revuesonline.com/revues/54/10.1007/s12157-015-0615-7.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (289 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier