ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 9/2 - 2015  - pp.80-84  - doi:10.1007/s12157-015-0594-8
TITRE
Profil épidémiologique et diagnostique des cancers digestifs au CHU Campus de Lomé : à propos de 250 cas

TITLE
Epidemiology and diagnosis profile of digestive cancer in teaching Hospital Campus of Lome: about 250 cases

RÉSUMÉ

Le but de notre étude était d’étudier le profil épidémiologique et diagnostique des cancers digestifs au Togo.

Étude rétrospective et descriptive, menée de janvier 2005 à décembre 2012, elle a porté sur les dossiers de tous les patients des deux sexes âgé de plus de 15 ans, hospitalisés pour cancers digestifs dans le service d’hépato-gastro-entérologie du centre hospitalier universitaire Campus.

Nous avions recensé 250 cas de cancers digestifs sur une période d’étude de 8 ans (31,25 cas/an). L’âge moyen était de 52,8 ans avec une prédominance masculine. Le foie est l’organe de prédilection (66,4%), suivi de l’estomac (14%), de l’œsophage (9,6%). Le cancer de l’œsophage touchait les sujets d’âge moyen de 57,1 ans. Le sex-ratio était à 1. L’intoxication alcoolo-tabagique, principal facteur de risque était présente chez 54,17% de nos sujets. Le siège préférentiel était le tiers moyen de l’œsophage. La forme ulcéro-bourgeonnante et hémorragique était la plus retrouvée. Sur le plan anatomopathologique, le carcinome épidermoïde était le plus retrouvé. Pour les cancers gastriques, l’âge moyen était de 58,82 ans. Les antécédents pathologiques étaient l’ulcère gastrique (2,86%) et l’intoxication alcoolo-tabagique (11,4%). Les lésions siégeaient plus antrales (65,71%). L’adénocarcinome était le type histologique le plus fréquent (93,75%). Les cancers colorectaux étaient moins fréquents (2,8%). Le carcinome hépatocellulaire était le plus fréquent des cancers du foie (91%). L’âge moyen était de 50,4 ans. Le VHB était retrouvée dans 41,56% des cas. La thrombose portale était présente dans 52,17% des cas. Les alpha-protéines étaient élevées (>400 ng/ml) dans 90,96%. Le cancer du pancréas a été retrouvé dans 5,2% de cas avec un âge moyen de 55,61 ans.

Les cancers digestifs sont fréquents au Togo, surtout chez le sujet de sexe masculin. L’hépatite virale B et l’intoxication alcoolo-tabagique en sont les principaux facteurs de risque. Le pronostic de ces affections est désastreux du fait diagnostic tardif, au stade de complications.



ABSTRACT

The aim of our study was to investigate the epidemiology and diagnosis of digestive cancers in Togo.

A retrospective descriptive study conducted from January 2005 to December 2012, examined the records of all patients in both sexes older than 15 years, hospitalized for gastrointestinal cancers in the gastroenterology department of the teaching hospital Campus of Lomé.

We identified 250 cases of gastrointestinal cancer over a period of 8 years (31.25 cases/year). The average age was 52.8 years with a male predominance. The liver is the organ of choice (66.4%), followed by the stomach (14%), and esophagus (9.6%). Cancer of the esophagus affected the average age of 57.1 years subjects. The sex ratio was 1. Alcohol and tobacco, were the main risk factors in 54.17% of our subjects. Preferential seat was the middle third of the esophagus. Ulcerative and hemorrhagic proliferations were the most frequent. Squamous cell carcinoma was the most frequent. For gastric cancer, the mean age was 58.82 years. Disease history was gastric ulcer (2.86%) and alcohol and tobacco (11.4%). Lesions were often antral (65.71%). Adenocarcinoma was the most common histological type (93.75%). Colorectal cancers were less frequent (2.8%). Hepatocellular carcinoma was the most common cancer of the liver (91%). The average age was 50.4 years. HBV was diagnosed in 41.56% of the cases. Portal vein thrombosis was present in 52.17%. The α-fetoprotein was high (> 400 ng/ml) in 90.96%. Pancreatic cancer was found in 5.2% of cases with a mean age of 55.61 years.

Gastrointestinal cancers are frequent in Togo, especially in the male subject. Viral hepatitis B and alcohol intoxication and tobacco are the main risk factors. The prognosis is disastrous because of the late diagnosis.



AUTEUR(S)
A. BAGNY, O. BOUGLOUGA, T. DARRE, L.M. LAWSON-ANANISSOH, Y.L. KAAGA, L. SONHAYE, K. AMEGBOR, G. NAPO-KOURA, E.D. DOSSEH, K.E. ADJENOU, D. REDAH

MOTS-CLÉS
Cancers digestifs, Cancers de l’estomac, Carcinome hépatocellulaire, Cancers colorectaux, Togo

KEYWORDS
Digestive cancer, Stomach cancer, Hepatocellular carcinoma, Colorectal cancer, Togo

BIBLIOGRAPHIE
jahg.revuesonline.com/revues/54/10.1007/s12157-015-0594-8.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (177 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier