ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 9/1 - 2015  - pp.30-34  - doi:10.1007/s12157-014-0582-4
TITRE
Statut du portage du virus de l’hépatite B (VHB) au sein du personnel de santé du CHU Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso, Burkina Faso

TITLE
Hépatitis B among healthcare workers in CHU Sourô Sanou, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso

RÉSUMÉ

Le virus de l’hépatite B se transmet sexuellement mais également par le sang. Les personnels de santé représentent un gr oupe à risque.

Evaluer le portage de l’AgHBs chez le personnel de santé du CHU Sourô Sanou (CHUSS) de Bobo-Dioulasso afin de connaître son ampleur et d’envisage r les mesures à prendre.

Il s’agissait d’une étude transversale descriptive, qui s’est déroulée du 9 mars au 13 avril 2012 pour la phase d’enquête et du 29 août au 4 septembre 2012 pour la phase d’analyse biologique au laboratoire. Elle a concerné le personnel de santé exerçant dans un service hospitalier ou au laboratoire d u CHUSS. Chaque personnel consentant a répondu à un questionnaire qui a permis de recueillir les données socio-démographiques et les antécédents. Il a ensuite été sou mis à un prélèvement de 10 ml de sang veineux, dans le but d’explorations biologiques (recherche Ag HBs, Anticorps anti HBs, Anticorps anti VHC et Anticorps anti VIH) .

Au total, 285 agents de la santé, âgés de 25 à 60 ans avec un âge moyen de 43,6 ± 8,2 ans ont participé à l’étude. Cent vingt-trois agents (43,2%), ont déclar é avoir reçu au moins une dose de vaccin durant leur cursus professionnel. Trente-deux agents (32), soit 11,2% de l’effectif, avaient une sérologie positive pour l’An tigène HBs et parmi eux, 9 (soit 7,4% des agents vaccinés). La recherche de l’Anticorps antiHBs s’est révélée positive chez 136 agents (47,7% des sujets de l’étude), dont 45 non vaccinés (soit 27,8% d’entre eux) et 91 vaccinés (73,9% d’entre eux). Sept personnes, représentant 2,4% des sujets concernés avaient une sérologie VHC pos itive. Le dosage de l’ARN HVC n’a pu être fait. Aucune co-infection ni avec le VHB ni avec le VIH n’a été notée. Quatorze agents (soit 4,9% des sujets de l’étude) ava ient des anticorps anti VIH 1, dont un cas de co-infection VIH/VHB noté.

Le portage du virus de l’hépatite B demeure un problème dans les formations sanitaires du Burkina Faso. Le taux de couverture vaccinale chez les agents de santé du CHUSS est faible (moins de 50%). Cette vaccination doit être obligatoire et gratuite pour tous les agents de santé.



ABSTRACT

The hepatitis B virus is sexually transmitted, but also by blood. Healthcare workers represent a group at risk.

Evaluate th e HBsAg carriers among the healthcare personnel in the Sanou Souro University Teaching Hospital (CHUSS) Bobo-Dioulasso to know its magnitude and consider further meas ures to be taken.

This was a descriptive cross-sectional study, which took place from 9 March to 13 April 13, 2012 for the data collection phase and from 29 Aug ust to 4 September 2012 for the biological analysis in the laboratory. It concerned healthcare personnel working in a hospital service or at the laboratory of the CHU SS. Each consenting staff responded to a questionnaire which collected demographic data and history. Each subject then gave 10 mls of venous blood sample for biologic al analysis (looking for HBs Ag, HBs Antibody, HCV Antibody and HIV Antibody).

In total, 285 healthcare workers, aged between 25 to 60 years with an average age of 43.6 ± 8.2 years participated in the study. Forty three percent (43.2%) of the workers reported having received at least one dose of the vaccine during their prof essional training. Thirty two (32) workers or 11.2% of the participants had a positive serology for HBs Antigen and among them, 9 (or 7.4% of the vaccinated workers). The search for the HBs Antibody was positive amongst 136 workers (47.7% of the study subjects), including 45 non-vaccinated workers (27.8% of them) and 91 vaccinated workers (73.9% of them). Seven people, representing 2.4% of the study subjects had a positive HCV serology. The determination of the HVC RNA could not be made. No co -infection with HBV or HIV were noted. Fourteen agents (4.9% of the study subjects) had HIV 1 antibodies, including one case of HIV/HBV co-infection.

The transm ission of the hepatitis B virus remains a problem in healthcare facilities in Burkina Faso. The rate of vaccination coverage among the CHUSS healthcare workers is low (less than 50%). This vaccination must be compulsory and free for all healthcare workers.



AUTEUR(S)
A. SAWADOGO, C. G. KYELEM, T. M. YAMÉOGO, L. BARRO, B. E. KAMBOULÉ, H. DAHOUROU

MOTS-CLÉS
Virus de l’hépatite B, Personnel de santé, Burkina Faso

KEYWORDS
Hepatitis B virus, Healthcare workers, Burkina Faso

BIBLIOGRAPHIE
jahg.revuesonline.com/revues/54/10.1007/s12157-014-0582-4.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (300 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier