ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Journal Africain d'Hépato-Gastroentérologie

1954-3204
 

 ARTICLE VOL 9/1 - 2015  - pp.1-1  - doi:10.1007/s12157-015-0590-z
TITRE
Éditorial : Ouvrons l’œil … le bon … le neuf

RÉSUMÉ

Au 19e siècle, avant la technologie médicale, avant même la découverte des microbes, John Snow, lors d’une épidémie de choléra à Londres, par l’observation des patients malades, a établi que tous allaient chercher leur eau à la même pompe et a donc établi l’eau comme vecteur de la maladie plutôt que les miasmes d’antan.

Au 20e siècle, après la technologie, J. Warren et B. Marshall ont observé un micro-organisme à la surface de la muqueuse gastrique, sont parvenus à le cultiver et à démontrer son rôle dans la maladie ulcéreuse permettant son éradication et justifiant un Prix Nobel. Encore une observation simple que cette découverte de Helicobacter pylori.

Après avoir participé avec P. Mainguet et M. Delmee à la première culture d’Helic obacter pylori en Belgique (alors dénommé Campylobacter pyloridis par son découvreur B. Marshall), je m’étais dit que ce devait être visible sur les frotti s cytologiques, empreintes réalisées à partir des biopsies (“touch cytology”) que nous pratiquions depuis plus de 10 ans. J’en ai fait part à la technicienne de labor atoire qui prépare le frottis (fixation–coloration) et en fait la première lecture. Je lui montre des photos de ce qui apparaît comme de petites virgules. « Mais d octeur, je vois cela depuis longtemps, mais quand je l’ai montré au médecin biologiste, il m’a dit que c’étaient des crasses ». Et voilà comment nous avons raté u ne découverte.

Voilà surtout un message : nous avons sans doute sous nos yeux des trésors que, faute d’observation critique, de questionnement, nous négligeons. Certes, la technologie moderne, que ce soit la génétique moléculaire ouvrant des perspectives thérapeutiques innovatrices, que ce soit la résonance magnétique nucléa ire fonctionnelle du cerveau nous promettant de guider à distance par la pensée, ouvre des perspectives innovatrices. Mais, autour de nous, il y a encore tant de chos es à découvrir par la simple observation de la nature. Ouvrons l’œil… le bon… avec un regard neuf sur le monde.



AUTEUR(S)
J.C. DEBONGNIE

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (89 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier